La prière : Au-delà des sensations

prier-article-24-02-17

Dans mes prières, je demandais souvent à Dieu de m’aider à avoir une vie de prière plus profonde. Au dedans de moi, je m’attendais à prier plus longtemps (au lieu de mes 1h/jour en moyenne). Finalement ce n’est pas du tout cela…

Priez sans cesse

N’avez-vous pas constaté ceci : le matin au réveil nous pensons à Dieu, durant la journée au travail ou en cours on ne lui adresse pas la Parole (sauf avant de manger) et puis ce n’est qu’au moment où nous nous apprêtons à aller dormir que l’on pense de nouveau à lui. Pourtant lorsque que nous sommes en couple, cela ne nous dérange pas de nous envoyer des textos à longueur de journée, la plupart du temps pour des futilités. Même quand l’autre n’a plus de crédit, on lui envoie quand même un texto parce qu’on se dit que : « Même si il ou elle ne répond pas, il ou elle verra quand même que je pense à lui ou elle ». Mais avec Jésus nous ne faisons pas cela.

Avoir une vie de prière c’est être en connexion perpétuelle avec son Dieu, ce que moi j’appelle être « une H24 ». Plus facile à dire qu’à faire, soit. Autrement dit, nous devons toute la journée discuter avec le Seigneur. Avoir une pensée pour lui : lui dire merci, ou si pendant que nous sommes sur notre ordinateur on pense à un membre de notre famille prier pour la personne à l’instant même, dans notre cœur (même 2 minutes), n’attendons pas de rentrer à la maison pour prier. Si nous pensons à cette personne, c’est sans doute par le biais du St Esprit. Dieu voulait qu’on prie pour cette personne à l’instant T. Lui seul sait pourquoi, soyons sensible à l’Esprit Saint. C’est de cette manière que nous allons développer notre intimité avec Jésus.

Parfois quand j’ai envie de prier et que je suis dehors, je mets mon kit mains libre et parle à Dieu, pour ne passer pour une folle à parler toute seule ! C’est aussi de cette manière que nous allons développer ce lien d’amitié profond, cette complicité avec Jésus. Même si parfois nous proclamons ne pas être dans une religion (car Jésus est loin d’être une religion), nous nous comportons comme des religieux ; dans le sens où on va créer des techniques ou des méthodes charnelles. Retirons de nos esprits toutes nos idées préconçues : « L’activité spirituelle est plus intense la nuit, alors je prie la nuit », quand il fait nuit en France il fait jour ailleurs, quand on va le dimanche matin dans nos rassemblements et que Jésus nous visite puissamment, ce n’est pas la nuit. Vous voyez un peu ? On ne doit pas créer de techniques ou avoir des habitudes avec Jésus. Soyons comme le vent, et laissons nous conduire par le St Esprit, quitte à aller à contre vent. Avec Jésus il ne peut pas y avoir de routine, sinon je pense que beaucoup d’entre nous l’aurai déjà abandonné. Quand dans un couple la routine s’installe, on aimerait que son conjoint soit un peu plus spontané. Avec Jésus nous avons l’époux (fidèle) le plus spontané qui soit.

Au diable les méthodes

Des chrétiens se demandent parfois, si leurs prières sont validées. Déjà, nous ne sommes pas Musulmans ! Ce concept, si je puis dire, de validation des prières n’est pas biblique. Dieu entend toutes les prières mais il ne les exauce pas toutes, pour différentes raison : ce n’est pas sa volonté (Psaumes 115.3), ce n’est pas le temps (Ecclésiastes 3.1), ce ne sont pas des prières sincères (Psaumes 145.18) et il y a sans doute d’autres raisons.

run-away

Il n’y a pas de manière de prier Dieu si ce n’est avec un cœur sincère, nous sommes libres en Jésus et pouvons prier où bon nous semble (même aux toilettes). Quand je venais de me convertir, étant la seule chrétienne de ma famille je priais parfois dans la salle de bain, ce n’est pas pour autant que Jésus a rejeté mes prières. La religiosité et notre manière de concevoir les choses, nous empêchent de vivre selon la liberté par laquelle Christ nous a affranchis. Ayons des cœurs simples, comme les enfants. Lorsqu’il dit que ses voies sont au-dessus des nôtres (Ésaïe 55.8 : Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et mes voies ne sont pas vos voies, dit l’Éternel.), je pense qu’il voulait aussi dire par là qu’il est beaucoup plus simple que nous.

En fait, comme on se dit que Dieu est Esprit alors on mystifie les choses : « ha je ressens que… », « ha j’ai eu une vision qui m’a fait trembler ». Dieu n’est pas toujours dans les sensations. Même si je ne vois pas ma famille tous les jours ou que je ne leur parle pas tous les jours, cela ne veut pas dire que je n’ai pas de famille. C’est la même chose pour Jésus. Même si on ne ressent pas sa présence cela ne veut pas dire qu’il n’est pas avec nous.

Nous devons aller au-delà des sensations et être bâtit en la Parole. J’étais comme cela et ça m’a fait beaucoup de tort, si Jésus ne m’avait pas rattrapé j’aurai pu sombrer dans la folie ! A toujours entendre la voix de Dieu partout avec les fameux « Dieu m’a dit ». J’en étais arrivé au point où j’avais l’impression que Dieu me parler pour tout : « Va te brosser les dents », « va te laver », ça prête à sourire, mais il y a des chrétiens comme cela.

Vivons l’Évangile de (et dans la) simplicité. Quand on regarde Jésus, il était un homme simple qui prenait les choses de la vie, pour enseigner ses disciples (la Paraboles des quatre terrains, le cep et le sarment etc). Ou encore notre grand frère dans la foi David, qui dansait comme un fou pour son Dieu (II Samuel 6.16).

Le problème de beaucoup de chrétiens se trouve en cela : Les sensations. « Si je ne ressens rien, alors Jésus ne m’a pas visité ». Nous minimisons Dieu car nous estimons qu’il n’agit que d’une seule façon, mais qui sommes-nous pour dire à Dieu qu’il doit de manifester de tel ou tel façon ? Laissons Dieu être Dieu, et nous ? Apprenons à vivre librement ! Oui, Dieu peut venir dans notre chambre et nous plaquer au sol, mais pour la vie de tous les jours arrêtons-nous sur ceci : Matthieu 28.20 : « […] et voici, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. Amen! »

Écoutez : Tasha Cobbs – Break Every Chain

Publicités

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Jean Jacques Amoka dit :

    Notre monde actuel est un monde déchu on peu le dire ainsi; si seulement les gens pouvaient s’ouvrir à l’amour, il serait mieux.

    A toi je dit : tu es une lumière dans un monde enténébré va de l’avant avec ton travail d’evangéliteur, le salaire t’attend plus haut!

    J’aimerai bien avoir des partage avec toi: voilà mon mail…

    J'aime

    1. Hey ça faut longtemps… 🙂

      J'aime

      1. Guylaine dit :

        Oui graaave faut que je reprenne mon blog en main… J’ai un peu de mal j’ai eu une période sans grande inspiration, ou envie….

        J'aime

Laisse ton commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s